Le campus cyber montre ses rouages

Articles de presse

Extrait de l'article paru du Zdnet le 16 octobre 2020. Par Louis Adam

[...]

Premier conquis

Le campus cyber peut déjà compter quelques convaincus parmi la soixantaine d’entreprises ayant choisi de participer au projet de SAS. La société française Gatewatcher a ainsi annoncé son intention de délocaliser l’ensemble de ses effectifs sur le campus cyber « dès son ouverture, voire même un peu avant si c’est possible ». Pour son fondateur, Jacques de La Rivière, cette migration se présente comme une évidence : « notre société a débuté au sein de l’accélérateur Le Village by CA, du Crédit agricole. Dès nos débuts, on a vu l’effet positif que pouvait avoir sur nous le fait d’être au sein d’un écosystème comme ça ».


Un investissement fort, qui n’est pas une économie pour Gatewatcher : le dirigeant explique qu’il pourrait facilement trouver à loger ses troupes pour moins cher ailleurs, mais assure que le jeu en vaut la chandelle. « On pense que cet effet d’écosystème dédié à la cyber nous sera bénéfique, par exemple pour travailler sur l’interopérabilité de nos produits avec les solutions des autres participants du projet. Nos sondes réseau sont centrales pour tous les équipements. La question de l’interopérabilité est essentielle pour nous. Donc, être au cœur d’un écosystème si fort, ça nous apparaît comme une évidence. »


Pour aller plus loin

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus.